L'interview de :
Patrick Baraona
Directeur
Pôle Mer Méditerranée
Patrick Baraona, pourquoi le Pôle Mer Méditerranée, dont vous êtes le directeur, est-il partenaire et présent sur le Forum EnerGaïa ?
Notre présence lors de cet événement est assez évidente, les énergies marines renouvelables (courants, houle, marées, vents, énergie thermique des mers) faisant partie d’un de nos six domaines d’actions stratégiques. Nous nous y sommes intéressés dès 2008, et nous nous sommes fortement impliqués depuis 2011 dans le domaine de l’éolien offshore flottant, particulièrement adapté à la façade méditerranéenne pour la production d’électricité, en contribuant à faire émerger cette filière via la mobilisation d’entreprises et de laboratoires de recherche sur ce sujet – après la phase d’innovation, nous allons désormais entrer dans une étape de structuration industrielle. Par conséquent, le Forum EnerGaïa constitue pour nous un temps fort où nous pouvons faire un point sur les avancées dans ce domaine, rencontrer d’autres acteurs du territoire, participer à des interventions, voire agiter de nouvelles idées et identifier les nouvelles actions qui pourraient être menées.
Par ailleurs, le Forum EnerGaïa nous donne également l’opportunité de croiser des acteurs que nous ne comptons pas au sein de notre Pôle car issus d’autres domaines comme l’efficacité énergétique, voire d’autres secteurs comme le numérique, l’aéronautique, et de découvrir des avancées qui pourraient être utiles pour les ports et pour les navires, puisqu’il existe là aussi des volets qui concernent l’énergie. Ce salon constitue donc un lieu de rencontres et d’échanges important pour compléter notre réseau et faire émerger de nouveaux projets.
Expliquez-nous les missions et activités du Pôle Mer Méditerranée…
Créé en mai 2005, et labellisé Pôle de compétitivité à vocation mondiale en juillet 2005, le Pôle Mer Méditerranée a pour ambition de développer durablement l’économie maritime et littorale sur le bassin méditerranéen, en Europe et dans le reste du monde. Son rôle est de fédérer les entreprises de toute taille, ainsi que les laboratoires de recherche et les centres de formation, et de les pousser à innover, afin qu’ils proposent de nouveaux produits et services qui amélioreront leur compétitivité.
Quelles sont les actualités du Pôle Mer Méditerranée ?
Nous avons déposé, le 19 octobre, un dossier dans le cadre de l’appel à candidatures pour la phase IV de la politique des pôles de compétitivité, la phase III (2013-2018) arrivant à échéance fin 2018 : les résultats seront connus mi-décembre, afin de permettre le démarrage de cette nouvelle phase (2019-2022) le 1er janvier 2019. En outre, nous envisageons de créer une structure commune avec notre jumeau le Pôle Mer Bretagne Atlantique en vue de mutualiser des actions nationales et européennes et de créer une plateforme d’innovations pour traiter des projets extérieurs à notre territoire. Nous avons l’intention, dans le cadre de la phase IV des Pôles, de renforcer notre présence en Occitanie, ainsi que le nombre de nos adhérents.